mercredi 8 novembre 2017

1451. Tu sais, parfois, c'est difficile de tourner la page quand le chapitre d'avant était joli et qu'on trouve injuste de devoir en lire un nouveau.*

 * citation tirée du livre 
garantie sans spoilers.

On regrettera plus tard,
de Agnès Ledig
éditions Pocket



De quoi ça parle: 
C'est une rencontre entre un homme qui croyait n'avoir besoin de rien et d'une femme qui pensait qu'elle avait tout. Deux personnes qui n'auraient jamais dû se rencontrer et qui finalement par l'intermédiaire d'un enfant et d'un orage vont voir leur chemin s'entrelacer.
 .
La quatrième de couverture:
Par une nuit d’orage estival dantesque, de violents coups sont frappés à la porte de Valentine, l’institutrice du village. Sur le perron elle découvre un homme trempé, une fillette endormie dans les bras, brûlante de fièvre. Il lui faut de l’aide. Que Valentine va lui offrir, acceptant spontanément la troublante intrusion. Éric et Anna-Nina, sa fille de 7 ans, pénètrent dans la maison. Ils y resteront le temps que l’enfant se rétablisse.
Il y a des destins que l’on croit tout tracés mais il suffit parfois d’un seul éclair pour les faire basculer. Les chemins de l’existence et du coeur sont imprévisibles…

Pourquoi j'ai choisi ce livre:
Je n'ai pas choisi ce livre, une de mes amies me l'a prêté en m'assurant qu'il allait me plaire. Mes amies me connaissent bien.
..
Ce que j'en ai pensé: .
C'est irréaliste, trop sentimental, mais il y a parfois des livres qui nous parlent plus qu'ils ne le devraient, simplement parce qu'on se reconnait dans un personnage au point de s'identifier complètement.
.
"Je ressens un pieu dans le cœur en me rendant compte à quel point elle me manque, cette tendresse simple. Être pris dans les bras et qu'on vous caresse les cheveux. N'importe quel être humain en a besoin, quel que soit son âge. Et celui qui le nie est certainement monté de travers. Il a forcément mis un voile sur ce besoin-là, en se disant qu'il n'en souffre pas. Balivernes ! Il en souffre, peut-être à en crever, mais sans pouvoir l'admettre."

Je suis Valentine pour tellement de choses et j'aimerais être Valentine pour tellement d'autres.
J'aimerais avoir son audace et sa détermination, j'aimerais avoir son énergie, j'aimerais vivre dans une petite ville ou tout le monde se connait, j'aimerais avoir une maison chaleureuse et douillette ... j'aimerais qu'une roulotte débarque chez moi un soir d'orage.
.
"En même temps, elle a toujours rêvé d'avoir des enfants mais aucune envie de les élever seule. Vous voyez le dilemme dans lequel elle se trouve? Fuir un géniteur tout en rêvant d'en trouver un."

Je ne sais pas si ce livre a agit comme un baume ou s'il est comme un couteau qui se retourne dans cette plaie qui ne cicatrise pas et pour laquelle je ne trouve pas de pansement. 
En faite, si je sais. Pour le moment c'est un baume qui fait renaitre l'espoir, qui me dit qu'il faut y croire encore, qu'il ne faut pas baisser les bras. Même si ça a quand même grattouillé la croute de mon cœur.
.
"Il ne faut pas attendre. Il faut profiter des choses qu'on a. Pas de celles qu'on espère."

Conclusion : COUP DE CŒUR - EXCELLENT - TRÈS BIEN - BIEN - PASSABLE – JE N'AI PAS AIME 

-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-_-

Il était une fois Noël est un  challenge qui 
à la manière d'un calendrier de l'avent, 
vous propose de  publier des articles sur 
des thèmes bien précis pour se 
mettre dans  l'ambiance de Noël.

Pour en savoir plus
et vous inscrire.

...............................................

Besoin de vous: Il faut que j'éradique mes fautes d'orthographes alors n'hésitez pas à me les signaler si vous en voyez.

3 commentaires:

  1. Agnès Ledig a beaucoup de succès au boulot, mais j'avoue n'avoir encore jamais pris le temps d'en lire, j'ai peur de trouver trop "cul-cul" et de ne pas accrocher...

    RépondreSupprimer
  2. Je suis en train de lire mon second d'elle et c'est encore une fois une lecture très prenante que j'ai beaucoup de mal à lâcher.
    Ce n'est pas cul-cul, même si on se doute que ça fini bien. (quoique celui que je lis la me fait user un paquet de mouchoirs ...)

    RépondreSupprimer
  3. Bien sûr qu'il faut continuer d'y croire, il ne faut jamais cesser d'y croire, sinon on coule. Je te fais de gros bisous et te souhaite une vraie et Belle rencontre pour cette année 2018, de tous mon cœur.

    RépondreSupprimer

Lorsque vous laissez un commentaire (merci, merci, merci) n'oubliez pas de laisser un lien vers votre blog, que la curieuse que je suis passe y faire un tour.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 

Copyright © 2010 Vie de Conte de fée | Blogger Templates by Splashy Templates | Free PSD Design by Amuki