0
commentaires

dimanche 25 février 2018

1468. Je sais qu'on est censé prétendre aimer autant tous nos enfants, mais je trouve cela difficile.*

 * citation tirée du livre 
garantie sans spoilers.
 
Belgravia,
de Julian Fellowes
éditions 10/18

De quoi ça parle: 
Belgravia est un quartier Londonien qui va accueillir des histoires et des secrets de familles qui sont sur le point d'être révélés. Et cela ne va pas plaire à tout le monde.
 .
La quatrième de couverture:
Le 15 juin 1815, le bal devenu légendaire de la duchesse de Richmond réunit à Bruxelles tous les grands noms de la société anglaise. La plupart des beaux officiers présents ce soir-là périront quelques heures plus tard sur le champ de bataille de Waterloo, faisant de cette réception l'une des plus tragiques de l'histoire. 
Mais cette nuit va aussi bouleverser le destin de Sophia Trenchard, la ravissante fille du responsable de l'intendance du duc de Wellington. 
Vingt-cinq ans plus tard, les Trenchard, en pleine ascension sociale, se sont installés dans le nouveau quartier de Belgravia et pensaient laisser derrière eux ces terribles événements. Mais dans un monde en mutation où l'aristocratie côtoie désormais la classe émergente des nouveaux riches, certains sont prêts à tout pour que les secrets du passé ne menacent pas leurs privilèges...

Pourquoi j'ai choisi ce livre:
Je me souviens qu'à un moment, on voyait ce livre dans tous les books haul et non seulement il est très beau, mais surtout il est écrit par Julian Fellowes, le créateur de Downton Abbey !
Du coup, un jour que j'avais envie de faire des achats, j'ai craqué sans réfléchir et Belgravia est arrivé dans ma PAL.
 ..
Ce que j'en ai pensé: .
Ce livre aurait pu rester plus longtemps dans ma pile à lire si Élodie, alias Rosehill Cottage, ne m'avait pas proposé une lecture commune: ma première lecture commune. (quoique les lectures que l'on fait dans le challenge Il Était Une Fois Noël, sont tout de même des lectures communes, mais ce n'est pas pareil).

Mon avis sur cette lecture est certainement un peu biaisé par le fait que j'ai eu en plein milieu du roman une sacrée pane de lecture. 
Petit fait amusant, jusqu'à la fin de ma lecture, j'étais persuadée que Julian Fellowes était une femme. Non ça ne change rien du tout dans mon avis qui va suivre.

J'ai tout de suite accroché à l'histoire. La lecture est facile et bien écrite (ou plutôt la traduction est bonne). A aucun moment je ne me suis perdue dans les lieux ou dans les titres des personnages. J'ai toujours un peu peur de cela quand je me lance dans un roman historique.
Cependant, j'ai trouvé les chapitres beaucoup trop long. Je n'aime pas m'arrêter en plein milieu d'un chapitre, mais ici difficile de faire autrement. Ici, un chapitre regroupe tellement d'évènements différents qu'il aurait facilement pu être coupé en deux ou en trois. 

Je pense que l'on peut séparer le livre en 3 parties:
- La première (les 4 premiers chapitres environs) permet de situer l'histoire et de révéler le fameux secret de famille. C'est une partie que j'ai vraiment appréciée. Je l'ai trouvée maline et bien amenée. Nous découvrons alors les personnages principaux de l'histoire. Le couple Tranchard est très sympathique, mais je dois avouer que j'ai dès le départ eu un coup de cœur pour Caroline Bellasis et que dès le départ aussi, le personnage de Charles m'a paru bien fade.
 
- Ce sentiment s'est poursuit pendant la deuxième partie de l'histoire. C'est une partie qui m'a moins plu. J'ai trouvé que l'histoire devenaient un peu plus lente que surtout qu'elle n'avançait pas vraiment. Ou en tout cas, pas assez à mon gout. C'est d'ailleurs au cour de cette partie qu'est arrivée ma panne de lecture et comme j'ai lu TRÈS doucement, ce sentiment de lenteur y est peut-être lié. Cette deuxième partie est l'occasion pour l'auteur de développer trois autres personnages: Olivier qui est tout simplement imbuvable, Susan que j'ai fini par apprécier et John qui aurait dû être encore plus détestable. 
C'est aussi l'occasion de découvrir le personnel de la maison et là c'est une déceptions. L'une des choses que j'avais adoré dans Downton Abbey, c'était de pouvoir découvrir la vie des domestiques dans une grande maison, de voir les mêmes histoires de deux points de vue différents. Ici, ils ne sont pas suffisamment exploités et malheureusement pas dans le bon sens.

- La dernière partie de l'histoire (qui commence au chapitre 9) est beaucoup plus rythmée. On sent que les choses accélèrent, que le secret va bientôt être révélé ... ou pas. J'ai aimé cette incertitude tout au long de l'histoire, le fait d'être régulièrement surprise par les choix des personnages, surprise par l'intrigue elle même.
 
Ce livre offre une jolie place aux femmes avec des personnages féminins forts qui assument leurs envies et leurs idées et qui sont l'une des vraies forces de ce roman.


Conclusion : COUP DE CŒUR -  TRÈS BIEN - BIEN - PASSABLE – JE N'AI PAS AIME 
 
...............................................

Besoin de vous: Il faut que j'éradique mes fautes d'orthographes alors n'hésitez pas à me les signaler si vous en voyez.
2
commentaires

dimanche 11 février 2018

1467. Jours de neige

Parce que ça rend tout tellement plus beau! 
(mais c'est un peu flippant de ne pas savoir comment se rendre au boulot et si on va pouvoir rentrer chez sois)







 




 
...............................................

Besoin de vous: Il faut que j'éradique mes fautes d'orthographes alors n'hésitez pas à me les signaler si vous en voyez.
3
commentaires

jeudi 1 février 2018

1466. The Greatest Showman

Mercredi, alors qu'il pleuvait à flot, j'ai passé un instant hors du temps au cinéma pour regarder The Greatest Showman. 


L'HISTOIRE
Phineas Taylor Barnum, fils de tailleur, peu fortuné, décide de voir grand et se donne les moyens d'assouvir ses ambitions. 

Je n'ai pas envie de vous en dire plus de l'histoire car je suis allée au cinéma en n'ayant aucune idée de quoi ça allait parler. Je n'avais même pas regardé la bande annonce et c'est pour cela que je ne vous la mettrais pas dans cet article. J'ai envie que vous aussi vous ayez la surprise.
Je me suis juste fiée aux divers avis, toujours très bons, que j'ai entendu autour de moi. Quelle bonne idée!

MON AVIS
La première chose qui reste à la sortie du cinéma, ce sont bien évidemment les chansons. La bande annonce de ce film est tout simplement incroyable. Chaque chanson reste en tête et il n'y en a pas une qui soit en dessous des autres. 


J'ai beaucoup aimé le parti pris de moderniser l'histoire (qui se déroule dans les années dix-neuf-cent) grâce à des chansons et des chorégraphies au gout du jour. Je ne suis généralement pas très sensible à la danse, mais je suis tombée sous le charme de la scène entre Carlyle et Anne et j'écoute presque en boucle "This is me" et "Never enough" depuis hier.

Le film est clairement porté par un acteur de talent. Hugh Jackman lumineux, crève l'écran. Il apporte au film une énergie incroyable! 
J'ai été aussi très touchée par le jeu de Zendaya (qui réalise toute ses cascades!), Keala Settle et Rebecca Ferguson. 
Je suis contente de retrouver Michelle Williams et Zac Efron. Il me semble que ça faisait très longtemps qu'on ne les avait pas vu ces deux la, mais je crois que leurs personnages auraient aussi pu être interprétés par un autre acteur sans que ça ne me dérange vraiment.

Le film est envoutant, je ne me suis pas ennuyée une seconde. J'ai passé deux heures parfaites et je me suis couchée la tête pleine de rêves.


Le moins, parce qu'il en faut tout de même un, c'est que du coup je suis allée me renseigner sur PT Barnum. J'ai découvert que cet homme était effectivement un sacré escroc, qui exploitait, exhibait des êtres humains. Il a acheté des esclaves dans l'unique but de les mettre sur le devant de la scène pour que les spectateurs puisse "admirer" ces gens différents. On est bien loin de l'image donnée par Hugh Jackman et j'avoue que ça m'ennuie et ça me gâche un peu mon plaisir.

...............................................

Besoin de vous: Il faut que j'éradique mes fautes d'orthographes alors n'hésitez pas à me les signaler si vous en voyez.
1 commentaires

mardi 30 janvier 2018

1465. BD: mes dernières lectures


J'ai lancé un projet BD dans ma classe avec mes élèves et je me suis rendue compte que je n'en lisais moi même pas assez. Je tente donc de combler cette lacune en découvrant les BD de ma médiathèque.

Giant days, tome 1
de John Allison, Lissa Treiman et Max Sarin
éditions Akileos

La quatrième de couverture:
En colocation à la fac depuis maintenant 3 semaines, Susan, Esther et Daisy sont très rapidement devenues d'excellentes copines. Mais face aux dragueurs lourdingues, à de drôles de moisissures dans leur chambre, à la grippe, au retour des réac' et aux aléas de la fac, elles pourront se considérer chanceuses, si elles tiennent jusqu'au printemps... 
 ..
Ce que j'en ai pensé:
C'est mignon, c'est drôle et ça se lit bien. Ce n'est pas une BD qui restera longtemps dans ma mémoire, mais c'était une lecture agréable. Si j'en ai l'occasion, je lirai la suite (mais elle n'est pas disponible à la médiathèque). 
On suit 3 copines à la fac, 3 copines presque caricaturales, mais qui permettent de s'identifier à elles. C'est une histoire qui est plutôt drôle, même si les histoires avec les garçons sont un peu "lourdes".
Seconds
de Bryan Lee O'Malley 
éditions Dragaud

La quatrième de couverture:
Katie a besoin d’une seconde chance pour réparer les petites catastrophes de sa vie. Un roman graphique plein d’humour, signée Bryan O’Malley.  Alors que Katie, chef de cuisine renommée est sur le point d’ouvrir un deuxième restaurant – le sien ! – les problèmes débarquent : l’ouverture est compromise, ses amours battent de l’aile, son ex réapparaît et, pour couronner le tout, sa meilleure serveuse se blesse. Katie a clairement perdu le contrôle : si seulement elle pouvait tout effacer et recommencer à zéro ! Ce dont elle a besoin, c’est d’une seconde chance. Tout le monde y a droit, après tout. Mais encore faut-il savoir en faire bon usage…
 ..
Ce que j'en ai pensé:
J'ai été très surprise par cette lecture. Je ne m'attendais à ce que l'histoire puisse aller si loin. Katie trouve un moyen d'effacer ses erreurs et elle en use et abuse. Il faut dire qu'elle ne sait pas vraiment ce qu'elle veut de sa vie. Ou plutôt, elle est persuadée de savoir quelle est la chose qui lui manque, mais finalement, est-ce que cette chose peut-elle vraiment tout changer.
Ça fait joliment réfléchir, comme quoi idéaliser certaines choses n'est pas réellement la bonne façon d'avancer dans la vie.
C'est une bien belle découverte.

Jane, le renard et moi
de Isabelle Arsenault et Fanny Britt
éditions de la Pastèque 

La quatrième de couverture:
Montréal, dans les années 80. La jeune Hélène est le canard boiteux de son établissement. Mise à l’écart, sujette aux moqueries et aux insultes, elle se réfugie dans la lecture de Jane Eyre de Charlotte Brontë. Elle s’identifie à l’héroïne tout en se dévalorisant, persuadée d’être « une saucisse de Toulouse », « un bébé truie » ou « un coussin à fourchettes ». Et le pire est à venir. Une semaine en camp de vacances avec les 40 élèves de cinquième, prêts à la martyriser. Mais deux rencontres vont illuminer son quotidien.
 ..
Ce que j'en ai pensé:
Oula coup de cœur! 
Les dessins sont superbes, il y a un renard, Hélène lit Jane Eyre, l'un de mes livres favoris et elle me fait penser à moi quand j'étais au collège.  C'est une période qui peut être tellement difficile.
J'ai eu tout le long de ma lecture, envie de lui dire "ne t'inquiète pas, ça ira mieux quand tu seras plus grande".


Entre chiens et loups
de Malorie Blackman, John Aggs et Ian Edington
éditions Bayard

La quatrième de couverture:
Perséphone Hadley est une Prima, ils ont la peau noire et contrôlent l'ensemble du pays. Elle est la fille d'un ministre influant. Callum McGrégor, son ami d'enfance, est blanc. Il appartient aux Nihils, une partie de la population opprimée et discriminée. Leur amour naissant va être bouleversé par cette société divisée où noirs et blancs ne sont pas censés s'aimer… Les deux adolescents vont en effet devoir choisir entre la route qui a été tracée pour eux par leur entourage respectif et l'amour qui les attire l'un vers l'autre. Mais comment construire quelque chose quand la société toute entière vous pousse à la haine ? Et comment pourraient-ils continuer à se fréquenter alors que tout les oppose ? Ce roman graphique est l'adaptation du best seller éponyme de Malorie Blackman. Ian Edington au scénario et John Aggs au dessin donnent vie à ce drame avec brio. Car c'est bien de cela qu'il s'agit : un Roméo et Juliette transposé dans une société ravagée par l'apartheid. 
 ..
Ce que j'en ai pensé:
Je me suis pris une claque avec cette lecture. Que c'était dur! Ce n'est pas une BD à mettre entre toutes les mains. Je suis ressortie de cette lecture avec une sacrée sensation de mal être. Je serai incapable de lire la saga dont cette BD a été tirée.

...............................................

Besoin de vous: Il faut que j'éradique mes fautes d'orthographes alors n'hésitez pas à me les signaler si vous en voyez.
2
commentaires

dimanche 14 janvier 2018

1464. Ma semaine en séries # 308, 309, 310, 311, 312, 313, 314, 315 et 316

Deux mois, voilà deux mois que je ne vous ai pas partagé d'article sur mes séries. Il va m'être difficile de vous détailler réellement ce que j'ai regardé. Quoique avec la pause, je ne suis pas certaine d'avoir regardé tant d'épisodes que ça (mais bon 9 semaines quand même).
Je me sens un peu déconnectée de tout en ce moment, mais ça va revenir. 

mon compte Bétasérie 
Je précise toujours de quel épisode je vais parler. 
Je vous conseille de ne pas lire mon avis si vous n'avez pas vu l'épisode 
pour ne pas risquer les spoilers. Par contre les images sont sans risque.



Grey's Anatomy
saison 14, épisode 8
Je me laisse toujours prendre au jeu avec cette série c'est fou. Un jour il faudra que je me refasse les premiers saisons. Je ne sais pas ce que j'en penserai? Je me demande si ça à bien vieillit.
+ 1 épisode

Broadchurch
saison 3, épisodes 7 et 8
Terrible et brillante. Bonne idée de s'arrêter maintenant que la série est encore à son apogée.
+ 2 épisodes
 
Victoria
saison 2, épisodes 1 à 8
Je me suis beaucoup attachée à cette série.Il faut dire que je voue un véritable culte à Jenna Coleman que je trouve sublime et accessoirement bonne actrice.
+ 8 épiodes
Stranger things
Saison 1, épisode 7 et 8 - saison 2, épisode 1
Bon clairement je ne comprends pas l'engouement pour cette série. Certes elle est sympathique, mais qu'est-ce qui fait qu'elle plait tant à tant de gens et pas à moi ???
+ 3 épisodes

War & Peace
saison unique, épisodes 1 à 6
C'est passé à la télé pendant les vacances. Depuis le temps que je voulais la voir. Je ne l'ai pas trouvée très bien jouée.
+ 6 épisodes

Doctor Who
saison 10, épisode 13
Le fameux épisode de Noël, pas très Noël mais plaisant. Je me demande vraiment si je vais réussir à aimer ce nouveau docteur.  
+ 1 épisode

This is Us
saison 2, épisode 1 à 10
J'ai repris This is Us et qu'est-ce que j'aime cette série! Chaque épisode me fait verser ma larme. Ce qui est très fort c'est qu'on ne tombe jamais dans le pathos, c'est toujours terriblement juste. L'histoire de la grossesse m'a bouleversée (je crois que tout ce qui touche les grossesses me touchent énormément).
+ 10 épisodes

The Big Bang Theory
saison 11, épisodes 7 à 12
Je suis quand même très attachée à ces personnes et même si je trouve que les épisodes sont devenus poussifs, il ne me viendrait pas à l'idée de manquer un épisode.
+ 6 épisodes
The good place
saison 2, épisodes 6, 7 et 8
Décidément cette série ne fait que me surprendre et j'ai l'impression que c'est devenu plutôt rare. 
+ 3 épisodes

The marvelous Mrs Maisel
saison 1, épisodes 1, 2 et 3
J'ai commencé The marvelous Mrs Maisel, je ne sais pas quoi en penser. C'est une série d'Amy Sherman-Palladino, la créatrice de Gilmore Girls (ma série préférée) et effectivement, on retrouve le phrasé et les dialogues ultra rapide qui semblent être sa marque de fabrique. Mais l'humour de la série ne me fait pas rire et c'est assez ennuyeux pour une série qui parle d'humoristes...
+ 3 épisodes
_______________
soit 43 épisodes en neuf semaines,
sois une moyenne de 5 épisodes par semaine.
 _________________________
Les autres participantes:
 On dirait bien qu'il n'y a plus que moi...
- Si vous voulez rejoindre ce rendez-vous 
sériesque, n'hésitez pas !

...............................................

Besoin de vous: Il faut que j'éradique mes fautes d'orthographes alors n'hésitez pas à me les signaler si vous en voyez.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
 

Copyright © 2010 Vie de Conte de fée | Blogger Templates by Splashy Templates | Free PSD Design by Amuki